Combien coûtent des funérailles ?

by Lucas Ponceau

Prévoir les funérailles d’un être cher est une tâche pénible. Les tarifs peuvent varier considérablement, allant de 2 500 € à 8 000 €. Quels sont les avantages à choisir une crémation plutôt qu’une inhumation ? Quels sont les bénéfices d’une assurance décès ? Nous allons vous aider à comprendre le budget à prévoir pour les funérailles d’un proche.

Quels sont les bénéfices d’un contrat d’assurance décès ?

Une assurance obsèques permet de couvrir les risques liés à un décès par accident ou maladie. Si le défunt a souscrit ce genre de contrat, l’assureur s’engage à verser un montant fixé lors de la signature du contrat. Un contrat d’assurance décès offre une rente ou un capital en garantie principale et peut inclure des garanties complémentaires comme l’assistance ou la protection juridique. Il est recommandé de comparer les différentes options avant de souscrire une assurance décès et prévoyance. Une fois le devis reçu, il est essentiel de prendre connaissance des conditions et modalités de souscription.

Quel est le coût des funérailles ? Comment financer les obsèques ?

Il est possible de bénéficier d’aides financières pour payer les funérailles d’un être cher. Les aides varient selon la situation de la personne décédée :

  • L’administration d’employeur pour un fonctionnaire en activité ;
  • L’assureur du défunt si une assurance vie ou une assurance frais des obsèques a été souscrite ;
  • La banque si une assurance décès a été souscrite ;
  • La caisse de sécurité sociale pour un salarié en activité ;
  • La CNAV pour un pensionné du régime général ;
  • La mutuelle de la personne décédée pour une contribution financière aux frais.

Si le défunt était sans ressources, la commune prend en charge l’inhumation et la crémation. Cette règle s’applique également si le corps n’est pas réclamé.

cercueil-decesQuel est le tarif pour une incinération ?

Les tarifs d’une crémation sont plus élevés en moyenne de 8 % que ceux d’une inhumation, selon l’UFC-Que-Choisir. Ces coûts varient selon les villes et les agences de pompes funèbres, chaque commune fixant une taxe sur les convois funéraires. Par exemple, le prix moyen d’une crémation à Lyon est de 559 € et à Marseille de 712 €. Globalement, les frais pour des obsèques avec incinération sont entre 2 150 € et 4 240 € en province et entre 2 600 € et 4 820 € dans les régions parisienne et méditerranéenne.

Lire aussi  La garantie vandalisme en assurance habitation : fonctionnement et indemnisation

Le montant de l’incinération dépend également de la destination des cendres. Les choix possibles sont :

  • Le dépôt des cendres dans un caveau existant implique des frais d’ouverture de sépulture, qui peuvent aller jusqu’à 200 €.
  • En l’absence d’une tombe, il est possible d’acheter une concession ou un espace de columbarium, le prix étant fonction de la durée choisie et de la commune où sont déposées les cendres.
  • La dispersion en pleine nature est gratuite, à condition que les cendres ne tombent pas sur le domaine public et qu’une déclaration à la mairie du lieu de naissance du défunt soit faite pour indiquer le lieu de la dispersion.

Enfin, une urne funéraire, qui coûte entre 50 et 700 €, est remise aux proches contenant les cendres.

Quel est le tarif estimé de funérailles pour une inhumation ?

Les tarifs peuvent varier selon la localisation. Les funérailles d’une inhumation coûtent généralement entre 2 150 € et 8 000 €, en fonction des villes. Il faut également prévoir l’achat d’un terrain de minimum 2 mètres carrés dans un cimetière. Les prix de la concession sont liés à la durée et à la commune. Pour l’inhumation en pleine terre, il y a des frais de creusement et d’inhumation moyens de 400 €. Si vous optez pour un caveau de deux places, le prix est compris entre 800 € et 2 000 €.

Quels sont les différents moyens de sépulture ?

En France, deux modes de sépulture sont disponibles : la crémation et l’inhumation. Dans certains pays tels que les États-Unis, il est possible de liquéfier le corps, ce qui n’est pas autorisé en France. Vous avez donc le choix entre :

  • L’enterrement : le corps du défunt est placé dans une tombe dans un cimetière, et ce, via un service de pompes funèbres.
  • L’incinération : le corps est brûlé à l’aide d’un four spécialisé se trouvant dans un crématorium. Une fois l’incinération terminée, les cendres sont placées dans l’urne funéraire qui est remise à la famille.

Quelle est la différence entre crémation et incinération ? Les deux termes peuvent être utilisés de manière interchangeable, bien que l’incinération ne soit techniquement pas correcte pour désigner le traitement du corps humain. L’incinération serait réservée aux objets, et la crémation à l’être humain.

Qu’incluent les dépenses pour des funérailles ?

Les entreprises funéraires appliquent leurs propres tarifs, mais les dépenses funéraires incluent pour tous :

  • L’achat et la construction du monument funéraire ou de la plaque de columbarium ;
  • La concession acquise si le défunt ne l’avait pas ;
  • Le prix des services commandés, obligatoires ou facultatifs (lavage mortuaire, cercueil, etc.) ;
  • Les frais de funérailles (cérémonie, fleurs, etc.) ;
  • Les frais administratifs fixés par la commune ;
  • Les frais d’ouverture et de fermeture du caveau familial ;
  • La taxe sur les cortèges funéraires ;
  • Les taxes de crémation et d’inhumation.
Lire aussi  Comment régulariser un débit sur un compte bancaire à La Banque Postale ?

Attention aux devis trompeurs concernant la préparation du corps. Il est nécessaire de vérifier que l’opérateur funéraire ne vous impose pas des prestations non obligatoires dans le coût total. Il doit vous proposer ces trois prestations distinctes, en vous laissant le choix :

  • Le lavage mortuaire ou funéraire (laver le corps, retirer les pansements) ;
  • Les soins de présentation (habillage, maquillage) ;
  • Les soins de conservation (thanatopraxie).

Questions fréquentes Incinération / Crémation

  • Quel est le rituel le moins coûteux en France ?

    Aujourd’hui, il y a des défunts bon marché. La Mairie de Paris a mis en place un service à petit prix en ligne via le site « Révolution obsèques ». Le tarif le plus bas, incluant seulement les services obligatoires, est de 789 €. D’autres entreprises funéraires se sont aussi lancées dans ce secteur. Il est possible de trouver un forfait inhumation & crémation, comprenant toutes les prestations obligatoires, à un tarif unique de 1 790 €.

  • Le cercueil du défunt est placé dans un four chauffé à 800 degrés. La chaleur entraîne la combustion du cercueil suivie du corps, sans flamme. Il faut ensuite attendre que les cendres refroidissent avant de les transférer dans l’urne funéraire. À la famille et aux proches de décider s’ils souhaitent assister à la crémation ou non.

  • Il n’y a pas de cercueil spécifique à la crémation. Néanmoins, il doit avoir une épaisseur minimale de 18 millimètres. Selon le type de cercueil et le matériau choisi, le prix tourne autour de 230 € à 2 000€.

  • Depuis 2008, il est interdit par la loi de garder chez soi les cendres du défunt. Elles doivent obligatoirement être conservées ou dispersées dans un lieu approprié.

  • Cette interdiction est dans l’intérêt du défunt. Elle vise à éviter que l’urne ne soit égarée, abîmée, maltraitée ou que sa possession change de mains. L’objectif est de préserver l’intégrité du défunt.

Articles similaires

Rate this post

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment