Combien de km parcourent les Français chaque semaine ?

by Lucas Ponceau

Quel est l’impact du télétravail sur la mobilité des Français ? Y a-t-il une baisse des déplacements lorsqu’on habite dans une grande ville ? Forum Vies Mobiles a récemment entrepris une étude pour répondre à ces interrogations. Et les résultats sont parfois surprenants.

Mobilité urbaine : les villes denses ne ralentissent-elles pas les déplacements ?

L’enquête aborde également la mobilité urbaine. Les préjugés veulent que les résidents des zones urbaines très denses se déplacent moins, mais l’étude ne révèle aucun lien entre l’importance des déplacements et la densité de la ville. En Ile-de-France, par exemple, les Franciliens parcourent le même nombre de kilomètres chaque semaine que les autres Français, mais ils y consacrent deux à trois heures supplémentaires. Les différences de mobilité dépendent de la taille de la ville et non de sa densité : ce sont les agglomérations de 10 000 à 50 000 habitants qui ont les déplacements les plus courts (souvent des petits trajets à pied ou en voiture).

Enfin, le télétravail ne réduit pas les déplacements : pratiqué moins de 2 jours/semaine, il augmente les temps et distances de déplacement. Mais s’il est pratiqué plus souvent, il n’y a aucune différence avec une personne se déplaçant au travail. Car le télétravail, en libérant du temps, incite les Français à effectuer plus de déplacements pour des activités non-professionnelles, en particulier en voiture.

Travail, essentiel moteur des déplacements

L’explication d’une telle différence peut être trouvée dans la profession, qui représente un élément central de nos modes de vie. La dynamique de nos mouvements dépend donc en grande partie de notre statut d’emploi, et tout particulièrement lorsque l’on s’aventure en voiture. Ainsi, les Français travaillant ont tendance à consacrer pas moins de 12 heures par semaine à se déplacer, contre 7 heures pour les sans-emploi. Cette différence se voit également dans les kilomètres parcourus : 500 kilomètres pour les premiers, plus de 200 pour les seconds. Notons que les salariés-étudiants sont ceux qui roulent le plus : 15h30/semaine.

Lire aussi  Credit Agricole Brumath : Quels services bancaires propose-t-il ?

Les recherches menées par le Forum Vies Mobiles soulignent aussi l’influence des nouvelles réalités sur nos déplacements. Que ce soit par la variabilité des horaires et des lieux de travail, ou les nouveaux rythmes scolaires, ou encore grâce aux outils numériques, le temps consacré aux mouvements quotidiens s’accroît entre 1 et 5 heures, en voiture ou autrement.

Combien de temps passent les Français à se déplacer ? Qui sont les plus grands émetteurs de CO2 ?

Une enquête nationale menée par le Forum Vies Mobiles a révélé que les Français se déplacent en moyenne 10 heures par semaine et parcourent 400 kilomètres, soit l’équivalent d’un trajet Paris-Nantes. L’activité professionnelle est l’une des principales raisons de cette mobilité importante. Des études montrent également qu’il existe une forte différence entre ceux qui se déplacent le plus et le moins : alors que les 10 % les plus mobiles consacrent 5 heures par jour à leurs déplacements, les 10 % les plus sédentaires y consacrent seulement 10 minutes.

L’importance des déplacements dans le cadre du travail

Les différences apparaissent entre les personnes en emploi et celles sans. Des trois types de déplacements des individus salariés, la mobilité professionnelle est sans doute la plus méconnue. Pourtant elle concerne 40 % des actifs. Il ne s’agit pas des trajets entre le domicile et le lieu de travail, mais ceux des personnes en déplacement pour leur activité, soit 100 km par jour en moyenne.

La hiérarchie et le statut socio-économique ont également une influence. Les plus aisés et les mieux diplômés bougent plus et plus vite que les autres. La vitesse moyenne des salariés gagnant moins de 1000 €/mois est de 34 km/h, contre 45 km/h pour ceux qui gagnent plus de 2500 €/mois. Ces derniers optent pour le train pour les longues distances.

Lire aussi  Quelles formations Pôle Emploi prend-il en charge ?

Faire des économies en payant son assurance auto en fonction du nombre de kilomètres parcourus

Avec le couvre-feu et le télétravail, de plus en plus de personnes parcourent moins de kilomètres par an. Dans ce cas, pourquoi ne pas souscrire à une assurance auto au kilomètre ? Également appelée « pay when you drive » ou « pay as you drive », cette formule vous permet de ne payer votre assurance que si vous prenez le volant. Une solution qui peut s’avérer très intéressante financièrement.

Vous pouvez par exemple définir à l’avance un forfait kilométrique annuel avec votre assureur. Ou encore, grâce à un petit boitier installé sous votre capot, vous pouvez payer à la minute ou au kilomètre près : les données sur vos déplacements sont transmises directement à l’assureur qui ajuste vos cotisations auto en fonction.

Cette formule est très prisée par les petits rouleurs : un tiers des Français roulaient moins de 6000 kilomètres par an il y a quelques années et cette proportion a encore augmenté avec la crise sanitaire. Quels que soient vos motifs, si vous roulez moins, alors souscrire une assurance au kilomètre peut vous faire faire des économies sur votre budget auto ! N’hésitez pas à utiliser notre comparateur gratuit pour obtenir des devis d’assurance auto au kilomètre.

Articles similaires

Rate this post

Vous pourriez aussi aimer

Leave a Comment